Fibromyalgie liée aux bactéries intestinales pour la première fois: nouvelle recherche

De nouvelles recherches ont développé un lien entre la fibromyalgie et les bactéries dans l’intestin. La dernière étude montre qu’il y a des changements dans le niveau de bactéries chez les patients. Cela pourrait être une percée pour les personnes atteintes de la maladie, et leurs médecins attendaient; avec les tests futurs, il pourrait fournir des informations sur la cause, le diagnostic et même la prévention. La connexion à ce moment n’est pas précisément claire sur le sens, mais l’avenir est prometteur grâce à la nouvelle découverte.

1. Récapitulatif de la fibromyalgie 

 Il s’agit d’une maladie qui affecte tout le corps, bien que ce soit une douleur connue du système musculo-squelettique; il peut également augmenter les problèmes de mémoire, de fatigue, de sautes d’humeur et de somnolence. Bien qu’il n’y ait pas de cause connue, la croyance populaire est que les personnes qui souffrent de la maladie ont des sensations de douleur qui s’aggravent lorsque la douleur survient; les patients la décrivent comme une douleur sourde et douloureuse. Actuellement, de nombreuses personnes souffrent pendant des années avant un diagnostic, voire jusqu’à 5 ans; les recherches futures espèrent que cela peut changer le processus actuel. Avec la technologie médicale actuelle, il n’y a toujours pas de test de la maladie pour le confirmer. Pour qu’un médecin puisse diagnostiquer, il est généralement déterminé par un médecin spécialiste connu d’un rhumatologue, dans lequel le médecin doit poser le diagnostic simplement en fonction de leurs symptômes.

2. L’étude – Partie 1

Des études récentes ont apporté une nouvelle perspective sur ce qui peut causer la maladie; des études ont montré un lien entre les bactéries intestinales et la maladie. La revue Pain a publié une étude qui a montré que les personnes atteintes de la maladie avaient trouvé des changements bactériens dans le tractus gastro-intestinal. Au cours de l’étude 20, diverses espèces de bactéries ont toutes changé, augmentant ou diminuant les quantités. L’étude canadienne a utilisé 156 participants pour tester leur urine, leur salive, leurs selles et leur sang; le but était d’examiner et de comparer avec des individus en meilleure santé. Soixante-dix-sept des participants souffraient de la maladie elle-même.

3. L’étude – Partie 2

Le Dr Amir Minerbi, qui est de l’Unité de gestion de la douleur Alan Edwards du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), entre plus en détail en décrivant pour s’assurer que les altérations qu’ils ont observées dans les microbiomes des patients, les chercheurs ont utilisé une variété de méthodes, même l’intelligence artificielle. L’idée était d’être du bon côté; les changements n’étaient pas dus à d’autres problèmes tels que l’âge, le régime alimentaire, l’activité physique et les médicaments du patient, car ces facteurs sont connus pour affecter les microbiomes. Les chercheurs ont découvert que ce qui avait le plus contribué aux changements étaient les symptômes de la maladie. Lorsque les bactéries ont changé dans le système, les symptômes étaient précisément liés aux changements. Selon le Dr Amir Minerbi, les symptômes s’aggravent chez les patients lorsque les niveaux de la bactérie intestinale particulière changent.

4. Qu’est-ce que les bactéries intestinales

Le microbiome intestinal est la bactérie présente dans le tractus gastro-intestinal; il est également connu sous le nom de flore intestinale et de microbiote intestinal et est considéré comme un micro-organisme. D’autres micro-organismes seraient des champignons, des virus et des protozoaires. Vous avez peut-être entendu dire qu’il est essentiel de manger du yogourt ou de prendre des suppléments de probiotiques, car les probiotiques améliorent votre santé intestinale; cela aide les bonnes bactéries de votre système. Avoir le bon équilibre de bonnes bactéries est essentiel au bon fonctionnement de notre système digestif et à notre santé globale.

5. L’avenir

Si les microbiomes sont impliqués dans la maladie ou s’il s’agit d’un symptôme de la maladie, on ne sait toujours pas si la maladie n’implique pas seulement de la douleur. Les recherches futures impliqueront d’examiner si ces changements dans les bactéries intestinales sont impliqués dans d’autres types de douleur ou s’ils sont impliqués dans le développement de la maladie. D’autres recherches futures tenteront de trouver de l’aide dans le processus de durcissement et le processus de diagnostic. Emmanuel Gonzalez, du Centre canadien de génomique computationnelle et du Département de génétique humaine de l’Université McGill, attribue le mérite aux ordinateurs d’avoir aidé à trouver cette nouvelle découverte avec une précision de 87%. Il ajoute également qu’il y a de l’espoir à l’avenir de s’appuyer sur les découvertes récentes pour aider à diagnostiquer la maladie plus rapidement.

6. Conclusion

Nous espérons que certains des sujets recevront une réponse dans le futur test: comment ils se rapportent, les préviennent ou les signes de leur développement, la surveillance de la santé intestinale peut aider à éliminer les symptômes, et l’individu atteint de la maladie a les mêmes effets dans d’autres parties. du monde.

Les personnes qui souffrent de la maladie souffrent également d’autres personnes qui ne peuvent pas comprendre les symptômes auxquels les patients sont confrontés. La nouvelle recherche a ouvert un nouvel espoir non seulement aux patients, mais aussi aux chercheurs et aux médecins; en fait, la frustration due au manque de réponses incite les chercheurs à en chercher davantage.

Partagez-le

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Content is protected !!